Discours de Théo Bellanger lors des funérailles de Tin Phan

Écrit par webmaster le . Publié dans Témoignage

Éloge funèbre - 26 octobre 2017 à Montsoreau

Tin Phan (05/05/1925 – 22/10/2017)

*

 

Je me suis souvent demandé – de mes yeux plein d'admiration et de respect pour le petit homme de l'ombre –, comment l'on pouvait porter sur ses épaules une si grande œuvre qu'est l'Association Comexseo dont je suis issu. Eh bien, tout simplement, parce que c'est le fait des grands hommes qui ont lancé à un moment de leur vie une promesse de l'aube, celle qui s'élève dans les moments de crise et qui dès lors devient un défi à la vie elle-même. Et quel défi ! 206 enfants dont les pensées sont toutes tournées, aujourd'hui, vers vous Papy Tin, car c'est à vous que nous nous adressons, une dernière fois.

En 1990, vous avez décidé de partir, appelé par le Viêt-Nam pour draguer le Mékong et de ce voyage, vous n'êtes pas revenu les mains vides, vous êtes revenu en France avec deux paniers en osier dans lesquels se trouvaient les deux premières poussières de la vie qui voguaient dans l'air et que vous avez attrapé au vol et protégé. Dès lors vous n'avez pas cessé de vouloir sauver. À chacun de vos voyages, convaincu qu'il fallait réaliser quelque chose pour le Viêt-Nam qui vous avait tant manqué, vous rameniez toujours plus d'enfants, si bien que vous avez pu vous targuer d'un record : en 2008, vous comptiez 206 petits-enfants, ce qui n'est pas rien pour un seul homme. Vous l'avez fait avec la plus grande dévotion. Il s'agissait sans doute d'une nécessité vitale, comme elle l'était pour nous, comme elle l'était pour nos parents. Alors, avec Comexseo vous avez bien bâti une famille qui est là aujourd'hui.

Avec votre épouse Louisette, « la plus belle des roses » comme vous disiez et cette famille d'adoption, au Viêt-Nam, vous vous êtes engagés avec la plus grande opiniâtreté à soulager la misère des familles pauvres d'un pays que vous avez quitté il y avait si longtemps. Je ne pourrais énumérer toutes les actions qui ont été mises en œuvre depuis 1990, il y en a tant ! Des constructions d'écoles au soutien d'orphelinats, des distributions de matériel médical ou de fournitures scolaires aux opérations cardiaques, toutes sous le signe de la compassion éprouvée avec la plus grande humilité, comme un devoir dû à l'humanité en toute simplicité. Puis, en 2011, vous décidez de passer le flambeau non sans crainte – il est toujours difficile de se détacher d'une de ses œuvres. Mais c'est ainsi, vous nous avez confié votre dernier bébé, un gros bébé ceci dit qui marche très bien et qui est porté par ce que l'on a pu apprendre de vous et qui est désormais mû par le souvenir que l'on aura à jamais.

Nous nous souviendrons du rire, de votre sourire, le sourire du Vietnamien, de vos chansons qui soulevaient toute l'assemblée chaque année. Rires et sourires que vous devez sans doute toujours porter là où désormais vous reposez.

Au nom de Comexseo / iTinéraires Viêt-Nam, de vos 206 petits-enfants de cœur et des parents que vous avez comblés, nous vous disons merci.

 

Théo Bellanger